Partie 1 : L'étude des allures

follow site L’idée qu’il n’existe qu’une seule équitation : la bonne, restera une utopie tant que les allures ne seront pas clairement définies.

http://nottsbushido.co.uk/hotstore/Hotsale-20150822-36422.html binäre optionen fake Lire la suite...

Partie 2 : Méthode de a vers z

http://colossart.com/pioed/1379 Partie 2Une méthode basée sur la diversité et qui s'adresse à tout passionné, quelque soit sa discipline.

uop binary options Lire la suite...

Partie 3 : Etudes diverses

http://bethaniarhuthun.org.uk/endopis/9759 Partie 3L'AEC se penche sur un sujet, une polémique, un auteur, ou un thème de l'équitation classique.

http://www.contributimprese.it/?niuisa=strategie-opzioni-binarie-torrent&76d=1b Lire la suite...

Définition

go here  

source Dans la définition de l’allure du trot, les auteurs dignes de ce nom et les fédérations ne présentent guère de divergences ;  reviennent régulièrement les mots ou groupes de mots comme : « allure sautée », « battue diagonale », « temps de suspension », « période de projection », « parallélisme », « similitude antérieur-postérieur », « célérité des épaules » ...

Sont généralement citées les qualités comme « cadence », « rythme », « régularité », « rebondi », « élasticité », « souplesse », « franchise », « régularité », …

Le trot académique (classique) requiert tous les éléments composant le diagramme de VEN ci-après.

Par hypothèse, tout élément manquant ou insuffisant entraîne une défectuosité de l’allure et porte atteinte au classicisme. Il devrait entraîner une note peu favorable dans un exercice de compétition.